Main User Livres Pictures Envelope Agenda Formations s3a Home Actualités Work Qui-sommes nous ? Déf. mentale Books Revendications Formations / Sensibilisation Parcours de vie Lunettes Default Devenir Membre 1 Devenir Membre 2 Devenir Membre 3 FALMission 1 Mission 2 Mission 3

Le handicap intellectuel n’est pas une maladie mentale !

Au cours de l’histoire, et dans différentes civilisations, ces deux affections ont longtemps été assimilées l’une à l’autre. La confusion perdure aujourd’hui, en partie à cause de la terminologie. En effet, on utilise encore souvent l’expression « handicap mental » pour parler de la déficience ou du handicap intellectuel.

La maladie mentale n’implique pas de handicap intellectuel. Ce sont les capacités à mobiliser les facultés intellectuelles qui sont touchées.

Comme pour toute autre personne, celles qui ont un handicap intellectuel peuvent être affectées par des maladies mentales. On parle alors de double diagnostic.

Vous retrouverez ci-dessous un tableau comparatif mettant en évidence les différences entre le handicap intellectuel et la maladie mentale :

Handicap intellectuel Maladie mentale
Il est permanent. Les problèmes de santé mentale sont dans la plupart des cas temporaires, stabilisés ou chroniques.
Le développement intellectuel est inférieur à la moyenne. Le développement intellectuel est normal.
Il apparaît avant 18 ans. Elle apparaît généralement à l’adolescence et l’âge adulte.
Il est causé, au niveau de la personne, par des facteurs génétiques ou environnementaux (infections, intoxications, traumatismes…) avant, pendant ou après la naissance. Elle peut avoir des causes génétiques, mais également sociales et/ou psychologiques (deuil, perte d’emploi …).
Il engendre des difficultés d’apprentissage et de compréhension. Elle engendre des perturbations dans de nombreuses fonctions comme les sens, la pensée, les sentiments, la motivation …
Il existe différents degrés de handicap intellectuel générant différents degrés de besoins de soutien. Il existe une grande diversité de maladies mentales nécessitant différentes formes de traitement.
Les personnes qui ont un handicap intellectuel ont besoin d’une éducation, d’une formation et d’un soutien adaptés à leurs besoins. Les médicaments n’ont pas d’effet sur le handicap intellectuel. Les personnes ayant des problèmes de santé mentale, considérées comme des patients, ont le plus souvent besoin d’un traitement combinant médication, psychothérapie et assistance sociale.
L’hospitalisation est parfois nécessaire.
« Devenir normal » ou « guérir » est impossible.
Par contre, poursuivre le développement tout au long de la vie augmente la qualité de vie.
Le retour à la vie normale est possible (après stabilisation ou guérison).

Le Service de santé mentale l’Adret possède une antenne dans les locaux d’Inclusion. Ce service psycho-social est destiné aux personnes avec un handicap intellectuel et toute personne impliquée dans leur prise en charge. Pour contacter l’antenne du Service de santé mentale l’Adret :

Céline Picard, psychologue : cpi@inclusion-asbl.be

Pauline Galland, assistante sociale : pga@inclusion-asbl.be

Top